retour au sommaire

 

 

Par ce vendredi 21 Avril, sept membres de la STMW chevauchèrent leurs pur sang motorisés afin de se rendre à la course mythique des 24 heures du Mans.

 

Avec armes et bagages (surtout des bagages), nous nous lançâmes sur la route de Lutèce ( ou de Paris…bref sur l’A1), après 200 km, nos machines assoiffées nous imposent une halte, pause bienvenue afin de soulager quelques envies naturelles ainsi que nos séants.

 

De retour sur nos machines afin d’effectuer la « traversée de Paris », le sympathique relais « motards calmos » nous attendait pour nous restaurer et participer à quelques divertissements afin de gagner des tours de cou spécial 24h du Mans.

 

A notre arrivée sur le circuit et sa zone rouge comme camping (même une vache n’y laisserait pas ses veaux) plus de place, tous les emplacements sont réservés par ces « autres » venus en quatre roues, bref après discussion avec ces sans casques, nous nous installons sur un de leur emplacement après avoir enlever leur ruban servant de frontière.

 

Les courses (et pas La course) étant faites (à pied, et c’était loin, mais loin…), apéro et barbecue furent organisés par notre ami Jacky.

 

Une course (cette fois, c’est La course) magnifique du départ (les deux Suzuki en tête) jusque 11h15 (ou la Suzuki cassa…  Snif !), enfin c’est un avis personnel.

 

Plus sérieusement, une course impressionnante de jour comme de nuit où la régularité a payé et bravo à Honda pour cette victoire (ça fait mal quand même de dire ça, mais moins que si c’était une victoire de Yamaha, n’est ce pas Gilles !)

 

Après ces 3 jours et 2 nuits très, mais alors, très courtes, l’heure de rentrer avait sonné.

 

Un retour tranquille puisque la force publique faisait également des « barbecues » le long du chemin.

 

Motardement vôtre, Laurent.

 

 retour au sommaire