Randonnée d’automne 2006 ou « quand le Président mène ses troupes en bateau »

 

 

 

Ce dimanche 1er octobre, les membres de l’association invitaient les autres motards à se joindre à eux pour la troisième Randonnée d’Automne.

Le soleil était présent, certes pas très radieux, mais bien là. Le vent latéral n’allait pas aider à la circulation des motocyclistes et sidecaristes venus, cette année, pour découvrir le patrimoine culturel de la région wallone.

Soixante trois adultes et enfants, sur vingt neuf motos et sides se sont déplacés ce dimanche matin.

Après avoir bu un bon café, bien nécessaire pour éveiller les esprits embrumés de certains, la troupe se mettait en route vers 10h45. La route nous menait Outre-Quiévrain, en direction de Mons. Cette année, après avoir évolué dans la préhistoire, en 2004 et visité le 16ème siècle en 2005, notre destination était un pas de plus dans le 21ème siècle. Notre visite allait en surprendre plus d’un. Enfin, c’est ce que tous les organisateurs, de cette journée, espéraient. Ce fut une réussite aux dires de nos hôtes du jour.

Les soixante quinze kilomètres parcourus, nous arrivions à Strépy-Thieu.

Nous avions, en effet, prévu de visiter le plus grand ascenseur à bateaux d’Europe, voire du Monde.

Après un bon repas, nous visitions les différentes salles, découvrions un film retraçant la construction de ce fantastique ouvrage d’art et les différentes maquettes. Nous pouvions, également, admiré la salle des machines puis descendre visiter les découvertes archéologiques mises à jour lors des travaux de construction. Puis, nous étions attendus pour embarquer à bord d’un bateau qui allait « s’élever dans les airs ». Si, si, c’est possible ! En effet, le principe d’un ascenseur s’est bien de monter ou descendre. Celui-ci « compense » une dénivellation de 73 mètres et remplace 4 ascenseurs hydrauliques qui ne pouvaient pas recevoir les bateaux, modernes, de forts tonnages. Nous sommes donc montés à bord d’un bateau qui nous a permis de franchir ce « grand pas ». En prenant ainsi de la hauteur, la vue était extraordinaire …Ce fut « déroutant » pour bon nombre d’entre nous ! Le  « bac » contenant notre péniche, peut en « transporter » jusqu’à 4 comme celle-ci ou 1 unité pouvant atteindre 1350 tonnes. Un « bac avec son contenu d’eau » pèse, si l’on peut dire, 8 000 tonnes. Cet ensemble est contrebalancé par 8 contrepoids de 1000 tonnes chacun et mû par des moteurs électriques de 550 Kwh chacun activant d’énormes « réducteurs » et hissés par des câbles pour un total de 36.500 km pour l’ensemble de l’ouvrage. Bref, nous sommes là « à bord » d’une extraordinaire réalisation architecturale et technique.

A l’arrivée, un petit train attendait les nombreux visiteurs pour retourner à notre point de départ. Ceux qui n’avaient pas trouvé place dans celui-ci, redescendaient à pieds par le chemin de halage.

Vers 17 heures, les participants redémarraient en destination du local de la STMW. Une ondée passagère croisait notre chemin de retour. Arrivés sur le site de la STMW, chacun pouvait déguster une soupe ou d’autres breuvages bien agréables…Une loterie a permis à bon nombre de repartir avec quelques cadeaux.

La presse a relaté notre balade...

L’ensemble des adhérents de l’association espère vous revoir l’année prochaine.

 

Eric

 PS : nous avons encore de très nombreuses photos de notre randonnée...si cela vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter.