Pentecôte 2008

 

    Ah les longs week-end…. Et cette année, le jeudi de l’Ascension et le lundi de Pâques peuvent être cumulés (pas pour tous, car les professeurs n’étant pas en grève cette fois, nos enfants avaient l’école. Décidément, ils ne savent pas qu’il faut relancer le tourisme et donc la consommation)

    Pour revenir à la STMW, certains partirent le jeudi et d’autres le samedi, destination : Pourville sur Mer, prés de Dieppe.

         Marie-Christine nous avait trouvé un relais motard pour passer notre séjour. Personellement, j’aurais préféré l’hôtel Aguado à Dieppe (3 étoiles, c’est le minimum pour notre club) mais bon,  habituellement, nous allons à Etretat et cette fois, moins de route et sûr d’être logés.

    En principe, une 125 devait nous accompagner, j’ai donc décidé de prendre mon ancienne Goldwing au lieu de mon GSXR. Ma mémère (la Goldwing, pas ma femme), à sa dernière sortie, consommait plus que certains membres de notre association (18 l au 100 de 95 sp contre 1 verre toutes les 15 minutes de 45°) Un réglage s’imposait, mais par précaution, j’emmenais un bidon d’essence de 5l pour elle et une bouteille de cette boisson anisée pour moi, afin de palier à toutes envies de gourmandises.

    Samedi matin le départ, nous décidons de rouler tranquillement afin que la voiture qui nous accompagnait puisse nous suivre, une première pour ma femme, nous suivre pendant 230 km avec sa voiture plus la remorque et, comme on manquait de place, il a fallu mettre le coffre de toit … Elle, qui se perd en sortant de Wattrelos… Mais, mission accomplie, nous sommes tous arrivés.

    Gilles et Marie-Christine, arrivés du jeudi, étaient partis aux courses. C’est donc le patron du camping, qui nous a conduit à l’emplacement et là, le doute nous envahit ! C’est pas le bon emplacement puisqu’une table, plusieurs chaises, un grand parasol sont installés à coté de la tente. Mais bon, on les attend (pour rappel ils sont en moto, certes avec un top case mais quand même…)

    A leur arrivée, ils nous ont expliqués que dans ce terrain tout est prévu pour le motard. Des tables, des chaises, des barbecues, des parasols, des boules de pétanques, des raquettes et même de quoi entretenir sa moto (graisse, liquide de refroidissement, huile sont à disposition) plus un atelier comportant toutes sortes d’outils, plus un pont et tout cela GRATUITEMENT.

    En plus de la gentillesse des propriétaires il faut que je vous parle du snack : steak  frites : 4€

moins cher qu’une frite fricadelle, dans laquelle, on ne s’est même pas ce qu’il y a dedans !!!

    Le dernier jour, nous avions envie de moules, pas de problème, le patron est allé en acheter et le midi, nous mangions des moules à la crème avec des frites pour 7€50

                            « Elle est pas belle la vie »

    Vraiment un endroit à recommander.

    Le dimanche, la petite balade à Dieppe, et par une route à donner envie à tout motard qui se respecte, toute en montée, pleine de virages, tout en longeant la côte. Bref, un super pied avant de visiter le port, la digue et voir l’église qui domine l’ensemble.

    Le nombre de motos à Dieppe est impressionnant, y circuler en voiture et surtout se garer est un véritable parcours du combattant. Tant pis pour eux (désolé pour vous Valérie et Nathalie, nous, comme les mouettes, nous n’avons pas eu de  problème).

    Retour par la même route et arrêt afin d’admirer le paysage et la ville de Pourville en contrebas . Ah ! que c’est agréable, la Goldwing, pour rouler tranquillement.

    Déjà lundi, mais pas de problème pour l’emplacement, on ne doit pas libérer l’emplacement pour 10h, comme habituellement. On peut prendre notre temps afin de charger correctement… la voiture de Valérie.

    Après les moules frites, retour dans le Nord en respectant les limitations car vu le nombre de gendarmes sur la route et Valérie qui nous suit toujours, il fallait mieux être prudent.

    Ah oui ! J’oubliais, ma dernière intervention sur les carburateurs a fait des merveilles. De 18 litres au cent kilomètres, ma mémère (elle a 27 ans tout de même) n’a consommé que 6.4 litres au 100 ! Magnifique non ! Quant à moi, toujours pareil, un verre à la fois.

 

    GSXRment vôtre, non cette fois c’est Goldwingment vôtre

     Laurent

Quelques photos supplémentaires ...

 

On me suit !!! encore les motos ! balade en moto Ma belle moto !
l'église La plage Nous sommes là !!!