Assemblée Générale du Club BFG à BUSSANG (88-Vosges)

 

Après avoir quitté l’autoroute aux environs de Chalons en Champagne, nous avons rejoint Bussang par de la Route à Moto. Des routes en lisières de forêts nous permettaient de circuler à bon rythme tout en nous permettant d’apprécier le paysage et le beau temps qui nous a accompagné jusqu’à notre destination. Dominique a fait une petite halte à la charcuterie de Bussang afin de ramener quelques spécialités pour l’apéritif de ce soir.

Cinq kilomètres plus loin, nous sommes arrivés au Village Vacances Azureva. Nous connaissions les lieux pour y être venus, il y a deux ans. Une fois, l’inscription terminée, nous avons rejoint nos luxueux et confortables logements. Un peu plus tard, nous avons rejoints les autres BFGistes arrivés. La soirée s’est écoulée doucement. Après un bon repas, nombre de motards ont rejoints les bras de Morphée.

Le petit déjeuner de ce samedi était servi de sept à neuf heures. A partir de dix heures, le bruit des motos résonnait dans les montagnes vosgiennes. Conformément aux consignes de sécurité, c’est en plusieurs groupes que les participants ont pris la direction de Ventron. Nous étions attendus au chalet Label Gliss, pour y déguster quelques fromages et charcuteries en attendant le barbecue. Avant de passer à table, Monsieur le Maire est venu saluer le groupe de motards. Nous avons également eu la visite de la Presse. Il y avait de nombreuses Belles Françaises Généreuses, alignées le long de la route de Remiremont. Durant le repas, les discussions allaient bon train. De nouveaux arrivants nous rejoignaient tout le long de cette fin de matinée. Après avoir bien mangé, nous avons repris la route pour un court trajet qui nous amenait à la Confiserie Bressaude. Nous y avons appris comment se fabriquer ces bons petits sapins multicolores et sucrés que nous avions reçu lors de notre accueil, à l’arrivée au gîte. De nombreux gourmands sont repartis avec les sacoches bien remplies. Nous avons ensuite rejoint le site Azureva, en fin d’après midi. Après avoir stationné les motos, petit à petit, les motocyclistes et leurs passagers ont rejoint la grande salle pour y déguster l’apéritif BFG. C’est à ce moment là, que furent remis les lots aux passagers, aux pilotes solo et pilotes sidecar, pour le classement de l’année2014/2015. Pas de coupes, mais de nombreux cadeaux utiles et/ou gouteux (casquettes, sweet-shirt, fromages, …) . Vers 20h30, nous sommes allés dans la salle à manger qui nous était entièrement réservée pour un « repas de fête ». C’est avec du foie gras que nous avons commencé. Puis le plat consistant nous était servi à table. Après le fromage, la salle s’est éteinte et nous avons vu arriver une omelette norvégienne dont la meringue flambait encore. La soirée s’est ensuite écoulée au rythme des histoires drôles de notre Président Kacal, et autres motards très en verve, ce soir. Avant de quitter la salle, il nous a été rappelé que l’Assemblée Générale se tiendrait le dimanche matin à partir de 9h30.

Ce dimanche matin, tous les adhérents se présentaient pour assister à l’AG. De nombreuses passagères, « dispensées d’AG», ont profité du beau temps et s’en sont allées randonner. Pendant ce temps, dans la salle de réunion, le Président revenait sur l’année associative riche en activités, balades et suivi pièces détachées. Le nombre d’adhérents reste stable autour des 200 personnes à jour de leur cotisation. Dominique nous présente le « nouveau » kit de fixation des cache-paliers. Nous apprenons que les démarches pour la réfection des boitiers électroniques sont en bonne voie. Les différents modèles de béquilles centrales sont à l’état de prototypes et vont bientôt passer le cap de la réalisation.  Frédéric, notre trésorier, nous annonce que les finances du club se portent bien. Enfin, Philippe nous explique que le site Internet continue à évoluer techniquement. A l’issue de cette assemblée, tous se retrouveront autour de la table pour le repas avant la balade de l’après-midi.

Ce dimanche après-midi, nous prenons la route en direction du Thillot. Cette commune a vécu deux siècles d’extraction du minerai de cuivre, de 1560 à 1761. Grâce à nos guides, nous allons vivre l’aventure des mineurs des Ducs de Lorraine, durant quelques heures. Après avoir laissé nos machines au parking en contrebas, nous longeons un chemin et nous arrêtons sur les haldes. Les guides nous expliquent le dur labeur des ouvriers, mais aussi leur vie, leur droits sociaux, l’ingénierie hydraulique mise en œuvre sur ce site, l’innovation technique avec l’utilisation de la Poudre Noire qui vaut à ce lieu d’être classé aux Monuments Historiques, parce que premier site d’utilisation de cette technique révolutionnaire d’extraction du minerai à l’explosif. Avec nos guides, nous passerons les porches des galeries des mines Saint Charles, Saint Thomas et de la Rouge-Montagne. Les centaines de mètres parcourus sous terre ont pris de très nombreuses années pour être creusés, à l’aide de pointerolles et de marteaux. Il fallait parfois un an pour progresser de deux mètres. Dans l’une des mines, nous pouvons encore voir les vestiges d’une pompe hydraulique en bois. A l’issue de cette enrichissante découverte, nous rejoignons le musée pour terminer la journée puis regagner le village Azuréva. Nous finirons la journée avec l’apéritif et le repas.

Lundi matin, nombre de pilotes et passagers prennent la route du retour. Beaucoup ont effectué un important kilométrage pour assister à l’AG, cette année, encore. Les plus chanceux, dont nous faisons partie, prennent la route en direction de Storckensohn, dans la vallée de Saint Amarin. En route, nous nous arrêtons pour découvrir que la Moselle prend sa source à Bussang, puis parcourt 550 kilomètres pour se jeter dans le Rhin, à Coblence, en Allemagne. Nous reprenons nos montures pour effectuer quelques lacets et arrivons à Storckensohn. Nous stationnons les motos et parcourons quelques centaines de mètres pour être chaleureusement accueillis par notre guide. Celui-ci animera notre matinée avec ces très nombreuses explications sur le fonctionnement du moulin à huile. L’huile est, ici, fabriquée depuis 1732. Ce sont les habitants des alentours qui y amènent, encore aujourd’hui, noix, noisettes, colza, tournesol. Depuis le 19ème siècle, le moulin fabrique également du jus de pomme. Désormais, depuis 1991, c’est un groupe de bénévoles et le propriétaire du moulin qui effectuent les démonstrations de la fabrication des huiles. Ce dimanche matin, une personne du village a amené une douzaine de kilogrammes de noix. Nous allons, ainsi, assisté à l’ensemble des taches pour faire les quelques litres d’huile que nous verrons s’écouler du pressoir, manœuvré par les BFGistes, à la fin du processus. Nous finirons la matinée en visitant ensuite la Maison Rurale toute proche. Nous pourrons y découvrir le cadre de vie des ouvriers paysans du 19ème siècle. Nous sommes ensuite repartis vers Bussang, pour le repas et ensuite charger les motos pour le retour. La route sera effectuée sans soucis. Il a juste fallu une cinquantaine de kilomètres sous la pluie pour agrémenter les 600 km du retour.

Nous aurons effectué un total de 1243.1 kilomètres aller-retour et balades. Merci aux organisateurs pour l’excellent week-end que nous avons passé.

Quelques photos :

 BFG et Lynx / BFG et Héchard

BFG de nuit 

Les MF sont les bienvenues 

 de nombreuses BFG

BFG et Fox "presidentiel STMW" 

Les motards vont arriver 

Nous écoutons Mr le Maire de Ventron 

BFG au pluriel 

 Bleu Blanc Rouge

Paysage vosgien 

 voici les consignes 

 cela s'appelle des "haldes"

Soyons attentifs. Y'a interro, ce soir.

 un autre groupe sort de terre...

 Ecoutons !

 Jean-Marc nous explique

 La source de la Moselle

En attendant la visite 

L'eau va arriver 

 La roue tourne !

 Notre guide étale les noix

 La meule en grés de Lorraine

Tout le monde participe 

les premières gouttes coulent 

on a besoin de bras 

les costauds 

 Dans la maison rurale

 Veillées d'énoisage